Info et un faux

L’aérophilatéliste est non seulement le collectionneur de timbres destinés à la poste aérienne, mais également celui qui collectionne les courriers transportés par un aéronef.

Pour ce qui concerne les plis philatéliques relatifs à Concorde, ceux-ci s’échangent ou se vendent dans le cadre de relations commerciales privées. Un marché qui a été très florissant il y a quelques années. Bien évidemment, des faussaires, plus ou moins doués, ont tenté d’en tirer profit en imitant des signatures.

A priori, toutes les signatures de ce pli sont fausses. On peut même considérer que celles de Guillaume TARDIEU, Jacques SCHWARTZ et Pierre CHANOINE sont des faux grossiers. Le « G » de Guillaume est fait avec un arrondi, il manque le « h » à SCHWARTZ et la fin de la signature a peut être était faite par un enfant de 6 ans, la signature réelle de Pierre DUDAL est fluide alors que celle-ci a dû être faite en levant le stylo à plusieurs reprises, quant à celle de Pierre CHANOINE elle ne ressemble que très vaguement à une signature originale.

Vous pouvez comparer ces faux avec les plis ci-dessous qui comportent des signatures authentiques.

L’Officier Pilote de Ligne Jean-Claude DELORME a volé sur Concorde de 1978 à 1985, le commandant de bord Claude DELORME a quant à lui volé de 1987 à 1993. Le pli ci-dessous a été réalisé à l’occasion du vol présidentiel du 13 septembre 1985, au cours duquel Jean-Claude DELORME assurait les fonctions de copilote. Le faussaire alliant l’incompétence à la tromperie a apposé la signature de Claude DELORME.

La signature qui a certainement le plus de valeur dans les bourses d’échange est celle d’André TURCAT. Le signature qui a été faite sur le pli Buenos-Aires – Toulouse ci-dessous est bien imitée, mais c’est un faux. André TURCAT ne faisait jamais de barre verticale sur la gauche du « T ». Quant à la signature de Gilbert DEFER, elle est également fausse. Faites la comparaison avec les signatures authentiques qui sont en-dessous.

Examinez les signatures d’André TURCAT sur d’autres plis philatéliques de la rotation Buenos-Aires – Toulouse. Laquelle est vraie, laquelle est fausse ?

Celle de gauche est évidemment une signature authentique, il n’y a aucun doute, mais celle de droite aussi. André TURCAT m’a signé ce pli philatélique, chez lui à Beaurecueil, alors qu’il avait un bandage au poignet droit suite à une chute.

EnglishFrenchGerman