Info et un faux

L’aérophilatéliste est non seulement le collectionneur de timbres destinés à la poste aérienne, mais également celui qui collectionne les courriers transportés par un aéronef.

Pour ce qui concerne les plis philatéliques relatifs à Concorde, ceux-ci s’échangent ou se vendent dans le cadre de relations commerciales privées. Un marché qui a été très florissant il y a quelques années. Bien évidemment, des faussaires, plus ou moins doués, ont tenté d’en tirer profit en imitant des signatures.

A priori, toutes les signatures de ce pli sont fausses. On peut même considérer que celles de Guillaume TARDIEU, Jacques SCHWARTZ et Pierre CHANOINE sont des faux grossiers. Le “G” de Guillaume est fait avec un arrondi, il manque le “h” à SCHWARTZ et la fin de la signature a peut être était faite par un enfant de 6 ans, la signature réelle de Pierre DUDAL est fluide alors que celle-ci a dû être faite en levant le stylo à plusieurs reprises, quant à celle de Pierre CHANOINE elle ne ressemble que très vaguement à une signature originale.

Vous pouvez comparer ces faux avec les plis ci-dessous qui comportent des signatures authentiques.

L’Officier Pilote de Ligne Jean-Claude DELORME a volé sur Concorde de 1978 à 1985, le commandant de bord Claude DELORME a quant à lui volé de 1987 à 1993. Le pli ci-dessous a été réalisé à l’occasion du vol présidentiel du 13 septembre 1985, au cours duquel Jean-Claude DELORME assurait les fonctions de copilote. Le faussaire alliant l’incompétence à la tromperie a apposé la signature de Claude DELORME.

La signature qui a certainement le plus de valeur dans les bourses d’échange est celle d’André TURCAT. Le signature qui a été faite sur le pli Buenos-Aires – Toulouse ci-dessous est bien imitée, mais c’est un faux. André TURCAT ne faisait jamais de barre verticale sur la gauche du “T”. Quant à la signature de Gilbert DEFER, elle est également fausse. Faites la comparaison avec les signatures authentiques qui sont en-dessous.

Examinez les signatures d’André TURCAT sur d’autres plis philatéliques de la rotation Buenos-Aires – Toulouse. Laquelle est vraie, laquelle est fausse ?

Celle de gauche est évidemment une signature authentique, il n’y a aucun doute, mais celle de droite aussi. André TURCAT m’a signé ce pli philatélique, chez lui à Beaurecueil, alors qu’il avait un bandage au poignet droit suite à une chute.

EnglishFrenchGerman